#News#Portrait

4 questions aux cinq membres de Brut Collective

Qui se cache derrière le collectif belge Brut? Découverte des différents membres à travers 4 questions...
Publié le  
4 questions aux cinq membres de Brut Collective © Alexander Popelier

Ils sont cinq et ont été pressentis comme les successeurs des Six d’Anvers. Individuellement, ils ont chacun une marque qui marche. Ensemble, ils forment le code d’un design qui dépasse la fonctionnalité. La force BRUT(e) d’un collectif belge qui monte.

Nel Verbeke, Linde Freya Tangelder, Charlotte Jonckheer et Bram Vanderbeke, le collectif au complet excepté Ben Storms ©Alexander Popelier

Qu’est-ce qui vous a poussés à constituer un collectif?

Nous nous sommes connus à l’école, quatre d’entre nous ont étudié à la Design Academy d’Eindhoven. Le cinquième sort de la haute école Thomas More à Malines. Après nos études, nous nous sommes régulièrement retrouvés à des salons comme Collectible, mais aussi hors de nos frontières, notamment au Salon du meuble de Milan. À l’époque, la Belgique ne comptait pas encore beaucoup de collectifs sur la scène du design, alors que les Pays-Bas, par exemple, font figure de pionniers en la matière. Nous avons donc décidé de joindre nos forces.

©Alexander Popelier

Ensemble, qu’apportez-vous à BRUT? Y a-t-il une cocréation?

Nous ne travaillons pas ensemble sur des projets communs, mais il y a bel et bien une cocréation pour ce qui touche le concept et la scénographie qui sous-tendent BRUT. Notre collectif se positionne dans une zone de transition entre l’art et le design. Nous sommes cinq designers et il y a un certain chevauchement entre nos projets respectifs, mais chacun possède aussi ses qualités propres. Nous formons un collectif au niveau de l’approche, tandis que les créations se focalisent sur la personne proprement dite. Nous faisons converger les objets individuels au sein d’un paysage plus vaste.

©Alexander Popelier

Que représente BRUT?

Notre facteur commun, c’est que nous voulons aller au-delà du fonctionnel. Dans nos projets, cet aspect n’a pas la priorité, contrairement à la quête qui mène aux émotions. Le nom BRUT l’annonce d’emblée: notre style est rugueux et organique, avec une approche architecturale, sculpturale et émotionnelle. Nos créations ne sont pas forcément des objets usuels.

Scénographie présentée par Brut lors du Salon du meuble de Milan en avril dernier, inspiré du charme d’un site archéologique. ©Alexander Popelier

Quel est l’avantage d’un collectif, selon vous?

Notre point fort se concrétise dans deux directions. Le regroupement est important pour ce qui est du fond et du concept, mais il se révèle également profitable pour la logistique, la location d’espaces, le transport, etc. Grâce à BRUT, nous renforçons notre visibilité lors des salons et des expositions. La cocréation apporte une plus-value, mais les pratiques personnelles n’ont certainement rien à lui envier sur ce plan.

Suivez Déco Idées sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances déco, astuces, adresses, DIY, infos lifestyle & food et bien plus encore.