#News#Portrait

4 questions à la fondatrice d’ArtGency : Ohana Nkulufa

Situé dans les espaces de co-working de Fosbury and Sons, The ArtGency représente des jeunes designers. Rencontre avec Ohana Nkulufa.

Publié le  
4 questions à la fondatrice d’ArtGency : Ohana Nkulufa © ArtGency

Fondée il y a maintenant presque trois ans, The ArtGency est une agence de représentations de jeunes designers situé à Bruxelles dans le bâtiment moderniste de l’architecte d’origine Italienne, Constantin Brodzki.

À la tête de ce projet ambitieux ? Ohana Nkulufa, une jeune femme d’origine congolaise pleine de surprises et de talent.

Rencontre…

La fondatrice d’ArtGency Ohana Nkulufa ©ArtGency

ArtGency en quelques mots, c’est quoi?

The ArtGency est une agence de représentations de jeunes designers. C’est une plate-forme de lancement pour des designers de mobiliers qui veulent créer sans avoir à s’occuper des autres aspects moins créatifs inhérents à une carrière dans ce monde-là.

Chez The ArtGency, on s’occupe de l’aspect commercial et de communication de nos designers, leur laissant ainsi la possibilité de se concentrer sur leur travail créatif. On développe leur flotte commerciale, on travaille avec la presse afin de les faire reconnaître eux et leurs créations. Nous participons à des foires telles que Maison & Objet à Paris et organisons aussi des expositions comme lors des Brussels Gallery Weekend de ce début du mois de septembre, où nous avons eu la chance de faire découvrir les nouvelles collections de 3 de nos designers: Nicolas Brevers de Gobo Lights, le duo Victoria Nobles et Yvan Brutsaert et leur OXO TABLE et enfin le duo composé de Xavier Devalck et Francois Martel créateurs de Reflekkt.

Comment a été crée cette agence?

Après avoir eu la chance de travailler avec des figures tels que Emmanuel Perrotin à Paris et Didier Claes à Bruxelles, de très grand artistes tels que JR à New York et à Paris , Roger Ballen et Kendell Geers à Bruxelles, j’ai décidé que je voulais m’occuper d’artistes qui n’avaient pas encore eu l’occasion de se faire connaitre mais qui ont le talent pour.

Mes études en architectures d’intérieur et en histoire de l’art, m’ont bien entendu dirigé naturellement vers le monde du design mobilier. Mais je n’en oublie évidemment pas mon attrait pour le monde de l’art contemporain. D’ailleurs dans chacun des designers avec lesquels je décide de travailler, j’ai besoin de retrouver cette touche ‘artistique’.

OXO TABLE ©ArtGency

Qui sont les artistes que vous représentez ?

Nous avons la chance de représenter 5 designers au total pour le moment:

Fabien Huleux de chez OKIKO, qui s’inspire de la légèreté du language artistique japonais pour créer des luminaires en papier Tyvek. Nicolas Brevers fondateur des Gobo Lights. Issue du monde scientifique, le nombre d’or n’a aucun secret pour lui et il applique cette rigidité scientifique à la création de lampes qui défient la gravité avec une grande inspiration de l’artiste Calder.

Nous avons deux duos : Victoria Nobels et Yvan Brutsaert; La première est architecte d’intérieur et le second peintre. Ils s’allient pour créer des tables qui allient parfaitement la rigueur de l’architecture à la légèreté des oeuvres de Yvan. Ces dernières sont photographiées appliqué sur des plaques de verre de la manufacture Francaise de Saint – Gobain, afin de devenir des pièces uniques.  Et enfin REFLEKKT créé par deux amis de longue date François Martel et Xavier Devalck. Ici le miroir est le roi. Aussi en collaboration avec la manufacture de Saint-Gobain , les objets de Reflekkt sont une hymne au luxe et à la netteté. En utilisant du miroir fumé, ils apportent une nouvelle dimensions à leurs objets qui deviennent de vraies oeuvres d’art en soi.

REFLEKKT ©ArtGency

Des projets pour l’avenir?

Étant d’origine congolaise et née en Belgique, j’ai un amour particulier pour les créations de mon pays d’origine. Mais pas seulement congolaises mais de tout le continent noir.  La création en design de mobilier contemporain africain est en pleine ébullition et un de mes nombreux objectifs est de représenter cette jeunesse qui bouscule un peu ce monde figé que peut être celui du design, qui utilise un autre language qui est loin de l’imagination qu’on a de l’Afrique c’est-à-dire des chaises en bois et en raphia et rien d’autre. Je dois avouer que faire un peu de grabuge dans le bon sens et ouvrir les yeux à mes contemporains dans le monde du design, me pousse à continuer sur cette voix.

Suivez Déco Idées sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances déco, astuces, adresses, DIY, infos lifestyle & food et bien plus encore.