Alain Gilles, le créatif reconverti

Le designer nous a raconté avec passion et humour son parcours original et ses nombreux projets à suivre… de toute urgence !

© Alain Gilles

Rencontré dans son studio et appartement bruxellois, le designer nous a raconté avec passion et humour son parcours original et ses nombreux projets à suivre… de toute urgence !

Comment êtes-vous devenu designer ?

Étonnamment, j’ai d’abord étudié la science politique et ai travaillé dans la finance internationale dans une grande entreprise américaine. J’avais déjà vaguement essayé de me lancer dans le design pendant six mois, mais je n’avais pas les outils à disposition pour en faire un métier. Après cinq ans dans ce milieu, je me suis rendu compte à quel point je voulais changer de vie. J’avais 32 ans. Ma femme m’a mis devant le fait accompli : « il faut que tu réétudies ». J’ai eu un déclic et une impression de liberté. Je me suis inscrit à l’institut supérieur de design à Valenciennes et j’ai pu enfin avoir un contact réel avec le monde du design. 

Qu’est-ce qui vous inspire depuis toujours ?

Quand j’ai commencé, je prenais des photos de détails comme des gouttes d’eau, par exemple. Je m’exprimais d’une certaine manière sans forcément savoir que c’était déjà un style qui se dégageait. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte que je tenais des lignes directrices et principalement trois aspects. Un, le côté fonctionnel, car j’aime que ma pièce soit utilisable et pratique. Deux, l’architecture du produit ou comment créer des liens entre différentes parties d’un mobilier, une discussion au sein même de la pièce, un côté féminin/masculin qui s’établit dans les détails. Trois, l’aspect graphique. Si on est capable de reconnaître le contour d’un produit instantanément, c’est, pour moi, un travail réussi.

Cloison acoustique végétale imaginée pour la marque belge Green Mood

Cloison acoustique végétale imaginée pour la marque belge Green Mood

Comment se définit votre travail au quotidien ? 

Cela se passe de différentes manières. Au début, personne ne vous demande rien alors on propose. C’est pour cela que je me retrouve aujourd’hui dans ce qu’on appelle le design d’édition. J’ai commencé à designer et à soumettre mes créations à des éditeurs. Aujourd’hui, je rencontre souvent les marques. On discute pour comprendre les envies de chacun, car le résultat doit être cohérent pour les deux parties.

Collection d'ustensiles de cuisine originaux pour la marque française Evolution

Collection d’ustensiles de cuisine originaux pour la marque française Evolution

La marque belge BuzziSpace, avec laquelle vous collaborez, vient de fêter ses 10 ans. Comment abordez-vous le design dans un lieu de travail ?

Avec cette marque, je sors beaucoup de produits décalés comme les ‘BuzziBlinds’, des cloisons acoustiques ou la chaise avec effet flottant ‘BuzziFloat’. J’ai eu moi-même l’expérience d’une grosse boite américaine de 1500 personnes avec des grands plateaux ouverts. J’ai su exprimer ce que j’aurais eu envie d’avoir et justifier pourquoi je propose cette solution-là et pas une autre.

Nouvelles cloisons accoustiques "BuzziBlinds" pour BuzziSpace

Nouvelles cloisons accoustiques « BuzziBlinds » pour BuzziSpace

Siège en contreplaqué avec effet flottant "BuzziFloat" pour BuzziSpace

Siège en contreplaqué avec effet flottant « BuzziFloat » pour BuzziSpace

Et chez vous, c’est comment ?

Je vis dans un ancien atelier de manteaux de fourrure qui était en piteux état. Avec l’aide d’un architecte, on a tout rénové. Il y a 17 ans, tout le monde était à l’hyper-minimalisme : murs blancs, lumières encastrées dans les plafonds. Moi je voulais qu’on sente les matières, que les escaliers soient de la même couleur, que ce soit chaleureux. J’ai l’impression que c’est ce qu’on ferait actuellement, un côté plus brut et personnel. C’était peut-être aussi une question de budget, j’ai beaucoup chiné de meubles.

Cloison acoustique végétale imaginée pour la marque belge Green Mood

Cloison acoustique végétale imaginée pour la marque belge Green Mood

Des projets à suivre ?

Oui, plusieurs ! On collabore avec le concept français Designer Box pour le mois de décembre (ndlr. Depuis la parution de l’article, la création d’Alain Gilles est disponible sur le site designerbox.com). Le principe ? Chaque mois, on reçoit une création d’un designer et des explications de celui-ci sur son concept. Pour l’instant, je travaille beaucoup sur l’idée de « poids visuel ». On a donc imaginé un vase en céramique noire avec un volume en verre. Comme il y a différents types de trous, on peut y placer un bougeoir ou y verser de l’eau pour une fleur. Depuis un petit temps, j’ai l’envie de travailler sur des objets plus petits. J’ai donc aussi lancé une nouvelle collection avec la marque de vaisselle française Evolution qui sortira également ce mois de décembre.

Bougeoir ou vase "soliflore" à découvrir sur le site designerbox.com

Bougeoir ou vase « soliflore » à découvrir sur le site designerbox.com

alaingilles.com

Suivez Déco Idées sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances déco, astuces, adresses, DIY, infos lifestyle & food et bien plus encore.