On a testé Lilo le potager connecté

Lilo, le potager connecté de Prêt à pousser, permet d’avoir des herbes fraîches en hiver. On a voulu en savoir plus sur ce petit potager d’intérieur qui ne nécessite (quasiment) aucun entretien.

Le concept

A la maison, j’ai un potager! J’aime planter des petites graines, les voir grandir et m’en occuper, ça me détend! Quand on m’a proposé de tester Lilo, j’ai directement pensé à l’idée d’avoir des herbes fraîches en hiver. Il faut avouer qu’à ce moment-ci de l’année, mon potager ressemble à un champ de mine et plus grand chose ne pousse.

Et puis, entre nous, je n’ai jamais réussi à garder un basilic à l’intérieur… Trop d’eau ou pas assez de lumière? Il finissait toujours par mourir. Je me demandais donc quel était le secret de ce fameux Lilo pour garder les plantes en bonne santé, surtout l’hiver.

Comment ça marche?

Lancé par la jeune startup française “Prêt à pousser” – que je connaissais déjà pour ses kits à champignons – ‘Lilo’ se monte en dix minutes. Il faut juste veiller à l’installer à côté d’une prise de courant et le brancher à 20 heures précise afin que son cycle jour-nuit se mette en route.

J’ai ensuite téléchargé l’application gratuite MyLilo pour régler les cycles lumineux et recevoir des conseils sous forme de notifications. Certaines plantes dites d’été ont besoin de plus de lumière que celle de printemps. C’est l’appli qui gèrera tout ça.

Basilic, sauge et origan… Voilà les trois capsules que j’ai insérées dans les pots. Un sachet de nutriments et un coup d’eau jusqu’à ce que les flotteurs dépassent légèrement des pots. Pendant trois à quatre mois, les racines des plantes vont y puiser des nutriments.

lilopretapousser

Le verdict?

Les seules choses que j’ai à faire: remplir les pots d’eau quand les flotteurs s’enfoncent. Veiller à adapter la hauteur de la lampe en fonction de celle de la pousse. Et changer le sachet de nutriments quand l’appli me le dit.

A ceux qui, comme mon chéri, douterait de sa consommation en électricité, le led ne consomme que 22,5W, c’est à dire 12 euros d’électricité par an.

Biodégradables, les capsules en fin de vie peuvent se replanter en pleine terre. Dans quatre mois, je tenterai les mini-poivrons ou des fleurs… Une vingtaine de variétés de plantes sont proposées en ligne. Bio, pratique et déco, voici un mini-potager qui devrait ravir les plus urbains et les moins jardiniers.

Tentés?

‘Smart Lilo’ en bambou et ABS (L 30,5 x P 13,5 x H 47 cm), 99,90 euros. Capsules àpd. 5,95 euros sur pretapousser.fr