#News#Portrait

Tissu : le jardin secret de Claire de Quénetain

Pétillant, coloré, ludique et onirique, l’univers textile de Claire de Quenetain nous donne envie de nous évader.

Publié le  
Tissu : le jardin secret de Claire de Quénetain ©

Ses créations originales invitent la nature dans notre intérieur. La jeune créatrice française a présenté sa nouvelle collection de tissus “In the Woods” dans le magasin Leda 41 à Bruxelles. Nous l’y avons rencontrée, en juin, alors qu’elle venait d’installer son corner.

Qui êtes-vous?

Je suis née dans la campagne normande. J’y ai grandi 10 ans et c’est toute cette période qui m’inspire. Mes parents avaient un élevage de cerfs. J’ai ensuite vécu 10 ans à Paris puis suis partie faire mes études en Suisse, aux Beaux-Arts à Lausanne… avant d’atterrir à Londres pour réaliser un master en tissus d’imprimés au Royal College. À la fin de ce dernier, tout m’est apparu évident et j’ai décidé de lancer mes propres collections tous les ans. C’est la troisième année et je suis arrivée en Belgique depuis le mois de septembre 2017.

Racontez-nous vos collections…

Chaque fois, je détermine un thème précis. Pour la première “Beyond the Gates”, j’ai peint des panneaux de portes qui évoquent l’entrée dans un jardin. La deuxième, je l’ai appelée “Panorama”. Pour moi, cela correspondait à la première vision que l’on a d’un jardin. En fait, je crée complètement des histoires imaginaires et personnelles. Après il y a eu “The Magic of a Language” où j’ai décidé de faire ressortir la structure des plantes via des formes plus abstraites. En parallèle, j’avais lancé “Springtime Delight” qui parlait du printemps et du renouveau des plantes, de la gaieté de cette arrivée. Ma toute dernière collection s’appelle “In the Woods”, elle correspond à ma vision onirique de la forêt. J’y fais apparaître des animaux, des statues…

Quelles sont vos techniques?

La peinture! J’utilise essentiellement l’aquarelle. Des pigments purs que je peux ensuite diluer à l’eau. Je me sers aussi de l’acrylique pour certaines compositions. Tout est peint sur du papier de très grand format. Parfois, ça peut aller jusqu’à 1m50 de long sur 1m de large. Je travaille en fait à taille réelle. Cela me permet de faire des compositions avec plein de détails. Quand je vois un tissu, j’aime ne pas savoir quand l’imprimé commence et et quand il s’arrête.

Votre conseil pour mixer des imprimés?

J’aime bien mixer des éléments abstraits avec des éléments figuratifs. Par exemple, de grosses formes de fleurs avec un imprimé plus dense d’une forêt. Il ne faut pas à hésiter à les superposer… tout en trouvant une bonne balance afin que l’œil ne se perde pas dans tous les détails. Mon conseil côté couleurs est de séparer deux tissus très colorés par un tissu noir et blanc.

clairedequenetain.com

Suivez Déco Idées sur Facebook et Instagram pour ne rien rater des dernières tendances déco, astuces, adresses, DIY, infos lifestyle & food et bien plus encore.

A LIRE AUSSI :